Tous les articles par Marie

#BattlePhoto : Mes participations 2016

Coucou,

Tout d’abord, je vous souhaite une bonne année 2017 ! Pour mon premier article de l’année, j’ai décidé de faire un bilan de mes participations à la #BattlePhoto. Chaque mardi, sur Twitter, entre 19 et 20 heures, chaque participant poste 5 photos sur un thème annoncé à l’avance par les organisateurs : Cédric (@FromYukon) et Emma (@MlleToinette). Contrairement à ce que pourrait laisser entendre le nom, cela n’a rien d’une « battle » : c’est un moment de partage.

J’y ai participé pour la première fois le 1er mars, puis 5 autres fois dans l’année. Je le fais quand j’ai le temps et quand le thème m’inspire et me fait penser à des photos déjà prises. Quand c’est le cas, je les recherche dans mes dossiers et planifie leurs publications grâce à Tweetdeck. Cela me permet de suivre la publication des photos des autres participants en direct sans avoir à me soucier des miennes.

Même si je ne participe pas souvent, je trouve vraiment intéressant de voir les différentes interprétations d’un même thème.

 

Voici le récapitulatif de mes participations de l’année 2016 :

 

1er mars : Ponts

 

15 mars : Ça roule

 

7 juin : Volets et fenêtres

 

9 août : V comme …

 

11 octobre : Jaune comme …

 

20 décembre : Street Art

Et vous, avez-vous déjà participé à la #BattlePhoto ?

A demain pour un nouvel article !

Marie

[MONTPELLIER] : Cœur de Ville en Lumières 2016 #3

Coucou,

J’espère que vous avez passé un joyeux Noël  ! Aujourd’hui, je continue et finis de vous parler de la troisième édition de Cœur de Ville en Lumières qui a eu lieu à Montpellier les 1er, 2 et 3 décembre.

Lire les deux articles précédents : [MONTPELLIER] : Cœur de Ville en Lumières 2016 #1 et [MONTPELLIER] : Cœur de Ville en Lumières 2016 #2

 

8 – Le musée Fabre – Beat Map

J’ai vraiment beaucoup aimé cette animation. Dans l’ensemble, c’était moderne et géométrique. 

 

9 – Notre dame des Tables

Plusieurs spectacles ont été diffusés. Ils ont été réalisés par les élèves d’écoles de création numérique de Montpellier (ESMA, AARTFX). J’ai été agréablement surprise par leur travail. C’était génial et ce sont les animations que j’ai préférée.

Cette année encore, j’ai beaucoup aimé ces spectacles projetés sur des façades du centre-ville. J’espère que vous aurez l’occasion d’y aller l’année prochaine.

N’hésitez pas à commenter et/ou le partager l’article sur les réseaux sociaux.

A bientôt !

Marie

[MONTPELLIER] : Cœur de Ville en Lumières 2016 #2

Coucou,

Aujourd’hui, je continue vous parler de la troisième édition de Cœur de Ville en Lumières qui a eu lieu à Montpellier les 1er, 2 et 3 décembre.

1 – La Préfecture, 2 – L’arc de triomphe et 3 – La cathédrale Saint-Pierre sont à retrouver dans l’article précédent.

L’article précédent : [MONTPELLIER] : Cœur de Ville en Lumières 2016 #1

Dans celui-ci, vous trouverez les photographies prises  à l’Eglise Saint-Denis, l’hôtel Saint-Côme, l’Eglise Saint-Roch et l’arche de la rue Jacques Cœur.

 

4 – L’Eglise Saint-Denis – 20 000 lumens sous les mers

Cette animation montrait l’exploration des fonds marins et la rencontre avec des créatures et des cités englouties.montpellier-coeur-de-ville-en-lumieres-2016-eglise-saint-denis-1 montpellier-coeur-de-ville-en-lumieres-2016-eglise-saint-denis-2 montpellier-coeur-de-ville-en-lumieres-2016-eglise-saint-denis-3 montpellier-coeur-de-ville-en-lumieres-2016-eglise-saint-denis-4 montpellier-coeur-de-ville-en-lumieres-2016-eglise-saint-denis-5 montpellier-coeur-de-ville-en-lumieres-2016-eglise-saint-denis-6 montpellier-coeur-de-ville-en-lumieres-2016-eglise-saint-denis-7 montpellier-coeur-de-ville-en-lumieres-2016-eglise-saint-denis-8 montpellier-coeur-de-ville-en-lumieres-2016-eglise-saint-denis-9 montpellier-coeur-de-ville-en-lumieres-2016-eglise-saint-denis-10 montpellier-coeur-de-ville-en-lumieres-2016-eglise-saint-denis-11 montpellier-coeur-de-ville-en-lumieres-2016-eglise-saint-denis-12 montpellier-coeur-de-ville-en-lumieres-2016-eglise-saint-denis-13 montpellier-coeur-de-ville-en-lumieres-2016-eglise-saint-denis-14 montpellier-coeur-de-ville-en-lumieres-2016-eglise-saint-denis-15 montpellier-coeur-de-ville-en-lumieres-2016-eglise-saint-denis-16 montpellier-coeur-de-ville-en-lumieres-2016-eglise-saint-denis-17

 

5 – Hôtel Saint-Côme – Rayons Lux

Il n’y avait pas la projection d’un spectacle, comme pour les autres lieux. On retrouvait une boule à facettes avec un jeu de lumières et une animation avec des femmes sur des échasses. Je n’ai pas vraiment aimé parce qu’il fallait attendre longtemps avant de pouvoir accéder aux grilles qui entourent la cour et espérer voir quelque chose. Au moment où j’ai réussi à m’approcher, les femmes en échasses ne se produisaient plus.montpellier-coeur-de-ville-en-lumieres-2016-hotel-saint-come

 

6 – L’Eglise Saint-Roch – Jardin mécanique montpellier-coeur-de-ville-en-lumieres-2016-eglise-saint-roch-1 montpellier-coeur-de-ville-en-lumieres-2016-eglise-saint-roch-2 montpellier-coeur-de-ville-en-lumieres-2016-eglise-saint-roch-3 montpellier-coeur-de-ville-en-lumieres-2016-eglise-saint-roch-4 montpellier-coeur-de-ville-en-lumieres-2016-eglise-saint-roch-5 montpellier-coeur-de-ville-en-lumieres-2016-eglise-saint-roch-6montpellier-coeur-de-ville-en-lumieres-2016-eglise-saint-roch-7 montpellier-coeur-de-ville-en-lumieres-2016-eglise-saint-roch-8 montpellier-coeur-de-ville-en-lumieres-2016-eglise-saint-roch-9 montpellier-coeur-de-ville-en-lumieres-2016-eglise-saint-roch-10 montpellier-coeur-de-ville-en-lumieres-2016-eglise-saint-roch-11

 

7 – L’arche de la rue Jacques Cœur – Les aventuriers de l’Arche Jacques Cœur

J’ai trouvé que l’animation était courte et moins bien réalisée que sur les autres façades.montpellier-coeur-de-ville-en-lumieres-2016-arche-jacques-coeur-1 montpellier-coeur-de-ville-en-lumieres-2016-arche-jacques-coeur-2 montpellier-coeur-de-ville-en-lumieres-2016-arche-jacques-coeur-3

Et vous, êtes-vous allés à Cœur de ville en Lumières ? Si oui, qu’en avez-vous pensé ?

J’espère que cet article vous a plu. N’hésitez pas à le commenter et/ou le partager sur les réseaux sociaux.

A bientôt pour la suite !

Marie

[MONTPELLIER] : Cœur de Ville en Lumières 2016 #1

Coucou,

Les 1er, 2 et 3 décembre avait lieu à Montpellier la troisième édition de Cœur de ville en lumières. Je vous avais parlé des deux précédentes.

Les articles des années précédentes :

[MONTPELLIER] : Cœur de Ville en Lumières 2014

[MONTPELLIER] : Cœur de Ville en Lumières 2015 #1

[MONTPELLIER] : Cœur de Ville en Lumières 2015 #2

[MONTPELLIER] : Cœur de Ville en Lumières 2015 #3

Pour l’occasion, neuf façades du centre-ville étaient animées avec des fresques sonores et lumineuses. Dans cet article, vous trouverez mes photos prises lors des spectacles de la Préfecture, de l’arc de triomphe et de la cathédrale Saint-Pierre.

1 – La Préfecture – Cirque Lumière

montpellier-coeur-de-ville-en-lumieres-2016-prefecture-1 montpellier-coeur-de-ville-en-lumieres-2016-prefecture-2 montpellier-coeur-de-ville-en-lumieres-2016-prefecture-3 montpellier-coeur-de-ville-en-lumieres-2016-prefecture-4 montpellier-coeur-de-ville-en-lumieres-2016-prefecture-5 montpellier-coeur-de-ville-en-lumieres-2016-prefecture-6 montpellier-coeur-de-ville-en-lumieres-2016-prefecture-7 montpellier-coeur-de-ville-en-lumieres-2016-prefecture-8 montpellier-coeur-de-ville-en-lumieres-2016-prefecture-9 montpellier-coeur-de-ville-en-lumieres-2016-prefecture-10 montpellier-coeur-de-ville-en-lumieres-2016-prefecture-11 montpellier-coeur-de-ville-en-lumieres-2016-prefecture-12 montpellier-coeur-de-ville-en-lumieres-2016-prefecture-13 montpellier-coeur-de-ville-en-lumieres-2016-prefecture-14 montpellier-coeur-de-ville-en-lumieres-2016-prefecture-15

 

2 – L’arc de triomphe – The traveler

Cette animation montrait un départ dans l’espace.

montpellier-coeur-de-ville-en-lumieres-2016-arc-de-triomphe-1
Tableau de bord du vaisseau spatial

montpellier-coeur-de-ville-en-lumieres-2016-arc-de-triomphe-2 montpellier-coeur-de-ville-en-lumieres-2016-arc-de-triomphe-3 montpellier-coeur-de-ville-en-lumieres-2016-arc-de-triomphe-4 montpellier-coeur-de-ville-en-lumieres-2016-arc-de-triomphe-5 montpellier-coeur-de-ville-en-lumieres-2016-arc-de-triomphe-6

montpellier-coeur-de-ville-en-lumieres-2016-arc-de-triomphe-7
Décollage du vaisseau depuis l’arc de Triomphe

montpellier-coeur-de-ville-en-lumieres-2016-arc-de-triomphe-8 montpellier-coeur-de-ville-en-lumieres-2016-arc-de-triomphe-9 montpellier-coeur-de-ville-en-lumieres-2016-arc-de-triomphe-10 montpellier-coeur-de-ville-en-lumieres-2016-arc-de-triomphe-11 montpellier-coeur-de-ville-en-lumieres-2016-arc-de-triomphe-12 montpellier-coeur-de-ville-en-lumieres-2016-arc-de-triomphe-13 montpellier-coeur-de-ville-en-lumieres-2016-arc-de-triomphe-14 montpellier-coeur-de-ville-en-lumieres-2016-arc-de-triomphe-15 montpellier-coeur-de-ville-en-lumieres-2016-arc-de-triomphe-16

 

3 – La cathédrale Saint-Pierre

J’y suis passée rapidement, le temps de prendre une photo. En fait, il n’y avait pas de réelle animation : des images défilaient, puis c’était au tour du public de contrôler la projection à l’aide d’une tablette.

montpellier-coeur-de-ville-en-lumieres-2016-cathedrale

 

J’espère que cet article vous aura plu ! N’hésitez pas à commenter et/ou partager l’article sur les réseaux sociaux. D’autres articles avec des photos des autres spectacles de « Coeur de ville en lumières » suivront.

A bientôt !

Marie

#flowpetitsplaisirs d’automne 2016

Coucou,

Au mois de novembre, j’ai eu envie de participer au challenge photo « Petits plaisirs d’automne » organisé par le magazine Flow. Cela permet de « rend[re] hommage aux petites choses de la vie quotidienne ». Chaque jour, un thème en rapport avec l’automne était à l’honneur et une photo pouvait être postée sur Instagram (ou un autre réseau social) avec #flowpetitsplaisirs.

flow-petits-plaisirs-automne-768x768

Je vous retrouve aujourd’hui pour faire le bilan de cette expérience.

J’ai trouvé vraiment intéressant de photographier les petits bonheurs du quotidien en étant guidée par des thèmes. Cela m’a permis de prendre le temps de faire des activités comme creuser une citrouille et de réaliser des photos auxquelles je n’aurais pas pensé. J’ai aussi beaucoup aimé découvrir les photos des autres participants et leurs interprétations des différents thèmes.

Jusqu’au 13 novembre, j’ai réussi à être assidue (sauf le 10) dans les posts. Ensuite, avec la nuit qui tombe tôt et mon travail scolaire, j’ai eu du mal à tenir le rythme. J’ai finalement abandonné le challenge le 17 novembre. Je suis tout de même contente car c’est le premier challenge photo que je fais et cela m’a vraiment plu et j’ai réussi à tenir le cap plus de la moitié du mois. J’espère en refaire prochainement.

 

Voilà maintenant, le récapitulatif de ma participation :

 

1er novembre – Citrouille

 

2 novembre – Gris

 

3 novembre – Bougie

 

4 novembre – Orange

 

5 novembre – Champignon

 

6 novembre – Chaussettes

 

7 novembre – Glands

 

8 novembre – Jaune

 

9 novembre – Flaque

 

10 novembre – Boisson chaude

 

11 novembre – Bottes

Une photo publiée par Marie (@mariemtpellier) le

 

12 novembre – Rouge

Une photo publiée par Marie (@mariemtpellier) le

 

13 novembre – Tricot

 

14 novembre – Feuilles

 

15 novembre – Crépuscule

 

16 novembre – Soupe

 

17 novembre – Parapluie

 

Et vous, avez-vous participé à ce challenge ? Si oui, n’hésitez pas à mettre dans les commentaires un lien vers votre article bilan ou votre compte Instagram ou à partager votre expérience.

A bientôt !

Marie

[HORTUS] : Randonnée au château de Viviourès

Coucou !

Hier après-midi, malgré un temps nuageux et quelques gouttes de pluie, je suis allée faire une randonnée au château de Viviourès qui se trouve sur l’Hortus. Bien qu’habitant à Montpellier depuis toujours, je n’y étais jamais allée et ne le connaissait que de nom. J’ai été agréablement surprise par ce château en ruine, en meilleur état que ce à quoi je m’attendais, et dans lequel on peut pénétrer.

Pour s’y rendre :

Avec la voiture, on a quitté le centre de Saint-Mathieu-de-Tréviers et sommes montés en direction du col de Fambetou. A un moment, sur la droite se trouve un endroit où stationner.

Une fois garé, il faut emprunter la piste qui monte. A un moment (à environ 300-400 m), sur la gauche, vous apercevrez un cairn avec une marque jaune et un chemin qui monte. C’est là que la montée vers le château commence !

 

La montée vers le château :
randonnee-chateau-vivioures-1

On trouve sur le chemin quelques ruines.randonnee-chateau-vivioures-2-pic-st-loup randonnee-chateau-vivioures-3 randonnee-chateau-vivioures-4 randonnee-chateau-vivioures-5 randonnee-chateau-vivioures-6 randonnee-chateau-vivioures-7-selfeet randonnee-chateau-vivioures-8

randonnee-chateau-vivioures-9-pix-st-loup
Vue sur le Pic Saint Loup, dans les nuages

randonnee-chateau-vivioures-10 randonnee-chateau-vivioures-11

 

Arrivée au château de Viviourès :randonnee-chateau-vivioures-12 randonnee-chateau-vivioures-13-pic-st-loup randonnee-chateau-vivioures-14 randonnee-chateau-vivioures-15 randonnee-chateau-vivioures-16 randonnee-chateau-vivioures-17

On prend un thé avec vue avant de redescendre.randonnee-chateau-vivioures-18-the

Avant de rentrer, on se rend au col de Fambetou pour admirer une oeuvre de la manifestation d’art contemporain « Aux bords des paysages ». Cette oeuvre, nommée « Ce que disent les pierres », a été réalisée par le collectif Time Maker’s.randonnee-chateau-vivioures-19-aux-bords-des-paysages

De ce col, on a pu voir le château en ruine où l’on était juste avant, sur l’Hortus.randonnee-chateau-vivioures-20-hortus

J’espère que ce bol d’air vous aura plu. N’hésitez pas à partager et/ou laisser un commentaire.

A bientôt !

Marie

[PERPIGNAN] : Restaurant Les 3 journées

Coucou !

J’espère que vous allez bien. Je fais une petite pause dans le récit de mes aventures à Prague. Dimanche dernier, je suis allée à Perpignan à l’occasion du festival Visa pour l’image. Je vous en avais déjà parlé il y a deux ans et vous parlerai de cette édition dans un futur article :

Lire [PERPIGNAN] : Visa pour l’image 2014

Aujourd’hui, je viens partager une bonne adresse. Un peu avant 13 heures, quand on a commencé à avoir faim, on s’est baladé dans les rues à la recherche d’un restaurant. Le menu de Les 3 journées nous a attiré et on a décidé d’y aller.perpignan-les-3-journées

Premièrement, il se trouve sur une jolie petite place, au 26 rue des Trois Journées.perpignan-les-3-journées-place-1perpignan-les-3-journées-place-2

Le menu est assez réduit (2 entrées, 2 plats et 2 desserts) mais ce n’est pas gênant et cela assure la fraîcheur des produits. De plus, certains produits proviennent de l’agriculture biologique, ce que j’ai apprécié.

Je vais maintenant vous citer le menu de dimanche pour que vous puissiez avoir une idée de ce qui est proposé. En entrée, on pouvait choisir entre aubergine et poivrons rouges confits et galettes à la viande et aux légumes avec sauce de soja sucrée. En plat, il y avait une salade composée aux saveurs asiatiques avec du blanc de poulet fermier, des crudités, des vermicelles de riz et des herbes fraîches ou des gambas sauvages et du riz aux sésames. Pour le dessert, Panna cotta au coulis de figue-abricot ou salade de fruits frais avec du raisin, du melon, de la nectarine dans du nectar de pastèque étaient proposées.

J’ai choisi de prendre un plat, ainsi qu’un dessert, que vous voyez en photos ci-dessous.

perpignan-les-3-journées-plat-2
Plat : Gambas sauvages et du riz aux sésames
perpignan-les-3-journées-dessert
Dessert : Salade de fruits frais avec du raisin, du melon, de la nectarine dans du nectar de pastèque

J’ai également photographié une entrée et l’autre plat, choisis par ma mère, mon père ou ma grand-mère.

perpignan-les-3-journées-entrée
Entrée : Aubergine et poivrons rouges confits
perpignan-les-3-journées-plat-1
Plat : Salade composée aux saveurs asiatiques avec du blanc de poulet fermier, des crudités, des vermicelles de riz et des herbes fraîches

J’ai vraiment beaucoup aimé ce repas. J’ai trouvé la cuisine simple et en même temps originale, notamment le mélange entre les cuisines méditerranéenne et asiatique. De plus, les plats sont servis dans une vaisselle moderne, que j’ai vraiment appréciée.

Concernant les prix : la formule complète (entrée, plat, dessert) est à 17 euros, la formule entrée/plat ou plat/dessert est à 15 euros et le plat seul coûte 11 euros.

J’espère que cet article vous a plu et donné envie de tester cette bonne adresse. N’hésitez pas à laisser un commentaire pour me donner votre avis si vous y êtes allés ou si vous y allez à la suite de cet article.

A bientôt !

Marie

[PRAGUE – JOUR 2 – Deuxième partie] : Le château et la cathédrale Saint-Guy

Ahoj ! (« Salut » en tchèque)

J’espère que vous allez bien ! Aujourd’hui, je vous raconte la suite de ma deuxième journée à Prague. Si vous avez raté le début :

Lire [PRAGUE – JOUR 2 – Première partie] : La montée vers le château

Après la montée des rues Nerudova et Ke Hradu, nous arrivons enfin au sommet où une magnifique vue sur la ville nous attend.prague-vue-château-1prague-vue-château-2

On peut également apercevoir la Tour de Petřín (Petřínská rozhledna). Souvent comparée à la Tour Eiffel, elle a été construite pour l’exposition universelle de 1891. Avec une hauteur de 60 mètres, elle domine la ville. Nous irons la voir de plus près un autre jour.prague-tour-de-Petřín

On voit ensuite en face de nous, le Palais archiépiscopal (Arcibiskupský palác).prague-Palais-archiépiscopal-1 prague-Palais-archiépiscopal-2

Sur notre droite se trouve le château ! Deux belles statues surplombent le portail d’entrée.prague-entrée-château

Sous chacune d’elles, un garde veille à la sécurité.prague-château-garde

On passe cette première porte. On se retrouve dans une première cours. La porte Matthias (Matyášova brána) nous permet de rejoindre la seconde cours.prague-porte-matthias

On y voit la fontaine de Kohl (Kohlova kašna), prague-fontaine-de-Kohl-1 prague-fontaine-de-Kohl-2

et la Chapelle Sainte-Croix (Kaple svatého Kříže).prague-Chapelle-Sainte-Croix

On passe ensuite une autre porte et on arrive enfin devant la Cathédrale Saint-Guy (Katedrála svatého Víta). prague-cathédrale-st-guy-extérieur-1 prague-cathédrale-st-guy-extérieur-2

On peut entrer dans la cathédrale gratuitement. On a alors le droit de circuler dans le fond. On ne peut pas accéder à l’allée centrale mais on peut, en payant, se rendre dans les deux allées latérale.

Elle est immense et magnifique. prague-cathédrale-st-guy-intérieur-1 prague-cathédrale-st-guy-intérieur-2 prague-cathédrale-st-guy-intérieur-3 prague-cathédrale-st-guy-intérieur-4 prague-cathédrale-st-guy-intérieur-5

Tout autour de la cathédrale, on peut retrouver de magnifiques vitraux créés par Alfons Mucha, le célèbre artiste d’Art Nouveau. prague-cathédrale-st-guy-intérieur-vitrail-1 prague-cathédrale-st-guy-intérieur-vitrail-2 prague-cathédrale-st-guy-intérieur-vitrail-3

On ressort ensuite de la cathédrale gothique.prague-cathédrale-st-guy-extérieur-3

On décide d’en faire le tour afin d’avoir une vue d’ensemble. Sur le côté, on peut observer des gargouilles.prague-cathédrale-st-guy-gargouille

Derrière la cathédrale se trouve la charmante place Saint-George (náměstí U Svatého Jiří). Tout d’abord, on passe devant une maison datant de 1880, accueillant un café.prague-place-st-george-1 prague-place-st-george-2 prague-place-st-george-3

On voit ensuite la basilique Saint-Georges (Bazilika svatého Jiří) et prague-Basilique-Saint-Georges

la chapelle de Marie Thérèse d’Autriche.prague-marie-thérèse-d-autriche

On se retourne et on regarde la cathédrale vue de derrière.prague-cathédrale-st-guy-extérieur-4

On continue et on la voit de côté.  prague-cathédrale-st-guy-extérieur-5 prague-cathédrale-st-guy-extérieur-6

On prend ensuite un petit passage où un escalier nous permet de descendre dans le Jardin sur les Remparts (Zahrada Na valech)et d’avoir une vue sur la ville. prague-vue-jardin-sur-les-ramparts

On revient ensuite sur nos pas et on sort du château par la porte Nord sur la rue U Prašného mostu. On prend ensuite à gauche par la charmante rue Královská obora, qui longe le ruisseau Brusnice.prague-rue-Královská-obora-1 prague-rue-Královská-obora-2

On passe devant la nouvelle orangerie. Ce bâtiment est le plus récent du château royal. prague-orangerie

Sur la droite, en contrebas, on aperçoit un endroit entouré d’arches où poussent de nombreux figuiers. prague-figuiers-1prague-figuiers-2

On admire cette vue sur la ville avec notamment la Vltava et le Pont Charles. prague-vue-pont-charles-Chotkovy-sady

On se retrouve ensuite dans le parc Chotkovy (Chotkovy sady) dans lequel se trouve le monument dédié à Julius Zeyer, écrivain tchèque.prague-monument-Julius-Zeyer

Dans ce même parc, on croise plusieurs souches d’arbres sculptées et transformées en tables ou chaises.pargue-table-chainses-bois-chotkovy-sady

On traverse la Vltava par le pont Čechův (Čechův most).prague-Čechův-most

On finit la journée de visite en goûtant un trdelník. C’est une pâtisserie que l’on a repérée depuis le début de notre séjour. En effet, on a croisé de nombreuses personnes qui en mangeaient dans la rue et ça avait l’air appétissant. C’est une pâte enroulée et cuite autour d’une broche en bois, puis trempée dans du sucre. J’ai vu que l’on pouvait le manger nature, en tartinant l’intérieur de pâte à tartiner ou de confiture ou s’en servir comme d’un cornet et le remplir de glace. C’est cette dernière option que j’ai choisie. J’ai été un peu déçue par le goût. En effet, je trouve le trdelník un peu dur et sec. De plus, j’ai été surprise par la présence de cannelle. Je suis tout de même contente d’avoir découvert cette pâtisserie. prague-trdelník

Sur le chemin du retour, sur la Place de la Vieille-Ville (Staroměstské náměstí), j’aperçois une ligne, ainsi qu’une plaque sur le sol. Il s’agit d’un méridien. Quand les horloges n’existaient pas, il fallait trouver un moyen de se repérer dans le temps. Utiliser le soleil en est un.  C’est ainsi qu’avec cette ligne au sol et l’ombre de la colonne de Marian, on pouvait savoir quand il était midi.  Lorsque l’ombre atteignait le méridien, on considérait qu’il était midi.prague-méridien-Staroměstské-náměstí

Le récit de ma deuxième journée à Prague est désormais fini. J’espère que ce voyage virtuel vous plaît. N’hésitez pas à commenter pour donner votre avis ou partager votre expérience.

A bientôt !

Marie

[PRAGUE – JOUR 2 – Première partie] : La montée vers le château

Ahoj ! (« Salut » en tchèque)

J’espère que vous allez bien ! Aujourd’hui, je vous raconte ma journée du 15 juillet. C’est notre deuxième jour à Prague. Si vous avez raté le récit du premier jour :

Lire [PRAGUE – JOUR 1 – Matin] : Départ pour Prague et [PRAGUE – JOUR 1 – Après-midi] : le Pont Charles

Nous avons prévu d’aller au château et à la cathédrale Saint-Guy.

Pour s’y rendre, on passe tout d’abord par la rue Celetná.prague-Celetná-façade

On croise un magasin de marionnettes et on décide d’y entrer.prague-Celetná-marionnettes-1prague-Celetná-marionnettes-2

Il y a un manège de peluches que je décide de filmer :

On continue à marcher et on se retrouve sur la place de la Vieille-Ville (Staroměstské náměstí). On y trouve beaucoup d’artistes de rue.prague-place-de-la-vieille-ville-artiste-rue

De la place, on peut apercevoir l’Église de Notre-Dame de Týn (Chrám Matky Boží před Týnem).prague-Église-de-Notre-Dame-de-Týn

On va voir l’hôtel de ville. Sur sa façade se trouve une horloge astronomique. De 10  à 22 heures, aux heures fixes, une animation attire de nombreux curieux : deux fenêtres s’ouvrent et les 12 apôtres apparaissent un à un, le coq doré bat des ailes et le squelette (représentant la Mort) sonne la cloche. Je n’ai, ce jour-là, pas vu l’animation.prague-hôtel-de-ville-horloge-astronomique

A côté, on trouve l’office du tourisme prague-office-tourisme

et la maison à la minute (Dům U Minuty), où Franz Kafka a vécu. Les ornements sur la façade représentent des scènes bibliques et la vie à la Renaissance.prague-Dům-U-Minuty

On revient sur la place et on marche sur de magnifiques pavés noirs et blancs.prague-pavés

On passe devant l’Eglise Saint Nicolas (Chrám svatého Mikuláše).prague-Chrám-svatého-Mikuláše-1 prague-Chrám-svatého-Mikuláše-2

De la place fleurie où nous sommes, nous pouvons encore voir l’Église de Notre-Dame de Týn (Chrám Matky Boží před Týnem).prague-Église-de-Notre-Dame-de-Týn-2

On marche ensuite jusqu’à la Vltava, que l’on traverse. On va ensuite au bord de l’eau dans la rue Cihelná, d’où on peut admirer le Pont Charles prague-pont-charles-1 prague-pont-charles-2

et des cygnes.prague-cygne-1prague-cygne-2

On observe quelque temps cet homme en train de les nourrir. prague-cygnes

On continue notre balade par la rue U Lužického semináře. On découvre le parc Vojanovy sady, ainsi qu’une oeuvre faisant partie du projet d’expositions en plein air Sculpture Line. C’est Legs from water de Kurt Gebauer.prague-legs-from-water-kurt-gebauer

On sort du parc et on continue. On arrive ensuite sur une place. On voit une file d’attente devant une ruelle qui descend et on décide d’aller voir ce qu’il s’y trouve. On se dit qu’il y a sûrement une belle vue sur le Pont Charles d’en bas. Le passage est tellement petit, qu’un feu tricolore régule les montées et descentes. Arrivés en bas, nous nous faisons tous renvoyer. Il s’agit en fait de la terrasse d’un restaurant (le Čertovka). Ma mère et ma soeur ont eu l’occasion d’aller voir la vue et c’est, apparemment, très beau. Personnellement, je n’ai eu le temps de prendre que cette photo.prague-restaurant-Čertovka

On marche ensuite jusqu’à la rue Na Kampě, où, la veille, on avait vu une rambarde où les amoureux viennent y accrocher des cadenas.prague-Na-Kampě-1 prague-Na-Kampě-2-sous-pont-charles

On choisit ensuite un restaurant dans le Guide du Routard. En s’y rendant, on croise un combi Volkswagen. C’est mon rêve d’en avoir un et celui-ci est en excellent état !prague-Volkswagen-Combi

On mange à Konírna. Ma soeur et moi décidons de prendre un plat chacune et de le partager afin d’en goûter plusieurs. Nous choisissons une soupe : une goulache faite avec du boeuf, du paprika et des saucisses épicées, servie dans du pain et un plat végétarien : le risotto au sarrasin avec des légumes cuits à la vapeur, du parmesan et des feuilles de betteraves. Les deux plats sont délicieux ! Concernant les prix : la soupe coûte 185 couronnes tchèques, soit environ 6 euros 90 et le risotto est à 220 couronnes tchèques, soit environ 8 euros 20.prague-konirna-1 prague-konirna-2

Aux alentours du restaurant, on trouve de nombreuses ambassades, comme celle du Japon. On voit également passer quelques voitures d’ambassadeurs. prague-ambassade-japon

On va voir l’Église Notre-Dame-sous-la-Chaîne (Kostel Panny Marie pod řetězem).prague-église-Notre-Dame-sous-la-Chaîne

On revient au bout du Pont Charles et on avance dans la rue Mostecká. On se retrouve sur une place où l’on peut voir des tramways passer,prague-tramway

de jolies façades,prague-façade

et l’Église Saint-Nicolas de Malá Strana (Kostel sv. Mikuláše).prague-Église-Saint-Nicolas-de-Malá-Strana-1 prague-Église-Saint-Nicolas-de-Malá-Strana-2

On continue par la rue Nerudova. On croise l’Ambassade de Roumanie,prague-ambassade-roumanie-1 prague-ambassade-roumanie-2

avec ses magnifiques atlantes,prague-ambassade-roumanie-3

et celle d’Italie.prague-ambassade-italie-1 prague-ambassade-italie-2 prague-ambassade-italie-3

On passe ensuite devant le musée d’art contemporain Montanelli.musée-Montanelli-1

Juste à côté se trouve un passage avec un joli sol pavé.passage-vers-musée-Montanelli-2

On continue la montée vers le château.prague-montée-vers-château-1 prague-montée-vers-château-2

Cet article est désormais fini. Dans le prochain, je vous montrerai le château et la cathédrale Saint-Guy.

J’espère que ce voyage virtuel à Prague vous plaît ! N’hésitez pas à commenter l’article.

A bientôt pour la suite de mes aventures !

Marie

[PRAGUE – JOUR 1 – Après-midi] : le Pont Charles

Ahoj ! (« Salut » en tchèque)

J’espère que vous allez bien ! Dans cet article, je continue de vous raconter ma première journée à Prague. Si vous avez raté l’article précédent :

Lire [PRAGUE – JOUR 1 – Matin] : Départ pour Prague

Après avoir bien mangé, nous marchons en direction de l’hôtel. Je repère des pavés en bois dans un passage couvert.prague-pavés-bois

Nous arrivons à notre hôtel : l’Oasis et allons nous installer dans nos chambres, ou plutôt studios car il y a un endroit pour faire la cuisine. Ma soeur et moi partageons une chambre et mes parents se trouvent dans une autre. Elles sont assez spacieuses et la décoration est vraiment sympa. Je vous en montrerai davantage dans un futur article.

En regardant par la fenêtre, sur la gauche, on peut voir :prague-vue-hôtel-oasis-1et sur la droite :prague-vue-hôtel-oasis-2

On décide ensuite de se rendre au Pont Charles (Karlův most). Sur le chemin, on croise le monument de Franz Kafka.prague-monument-franz-kafka

On passe devant de jolis bâtiments.prague-bâtiment-1prague-bâtiment-2prague-bâtiment-3prague-bâtiment-4prague-statue-1

On arrive au pont Čechův.  prague-Čechův-most-1 prague-Čechův-most-2 prague-Čechův-most-3

On longe les berges. De l’autre côté de la Vltava (la rivière, qui est la plus longue de République Tchèque et qui est un affluent de l’Elbe), on aperçoit l’Académie Straka (Strakova akademie), qui est le siège du gouvernement de la République Tchèque. prague-Straka-Academy

On voit également le pont Mánesův.prague-Mánesův-Most

On passe devant le Rudolfinum, un bâtiment néorenaissance qui sert de salles de concert et d’expositions.prague-Galerie-Rudolfinumprague-Rudolfinum

On s’arrête devant un monument dédié à Jan Palach, un étudiant qui s’est immolé par le feu en 1969 pour protester contre l’invasion soviétique. prague-mémorial-Jan-Palach

On arrive enfin près du Pont Charles. On regarde d’abord les deux églises : Saint-Sauveur (Kostel Nejsvětějšího Salvátora) et Saint-François-d’Assise de Paris (Kostel svatého Františka z Assisi).prague-Kostel-Nejsvětějšího-Salvátora prague-Kostel-svatého-Františka-z-Assisi

On passe sous la Tour du pont Charles côté Vieille Ville (Staroměstská mostecká věž). prague-Staroměstská-mostecká-věž-1 prague-Staroměstská-mostecká-věž-2

Le ciel était nuageux et une légère pluie tombait depuis le matin. Au moment où nous traversons le pont, la pluie s’intensifie et le vent retourne nos parapluies. On peine à avancer.prague-parapluie-retourné

On peut quand même voir les nombreuses statues qui longent le pont. prague-pont-charles-statue-1prague-pont-charles-statue-2 prague-pont-charles-statue-3 prague-pont-charles-ornement

Sous le pont, dans la rue Na Kampě, se trouve une rambarde où les amoureux viennent y accrocher des cadenas. prague-cadenas-amoureux prague-street-art-amoureux

Au bout du pont se trouve une deuxième tour : Malostranská mostecká věž.prague-Malostranská-mostecká-věž

Ensuite, on retraverse le pont dans l’autre sens.prague-pont-charles

Je remarque que les plaques d’égouts sont joliment ornées.prague-plaques-d-égouts

On commence à avoir faim et c’est l’heure du goûter alors on ouvre le Guide du Routard. On décide d’aller au  célèbre café Louvre. En y allant, on croise encore de jolies façades. prague-façade-1 prague-façade-2 prague-ornement-1

On arrive au café Louvre. Il y a deux salles : une fumeur et une non-fumeur. On s’assoit et je choisis un gâteau au chocolat et un chocolat chaud. C’est délicieux !  prague-café-louvre-gateauprague-café-louvre-chocolat

Après le goûter, nous allons voir la tête tournante de Franz Kafka. prague-franz-kafka-tete

En rentrant à notre hôtel, on croise la Maison Municipale (Obecní dům).prague-maison-municipale

Le récit de cette première journée à Prague est désormais fini. Bravo si vous avez tout lu ! En tout cas, j’espère que ça vous a plu. N’hésitez pas à donner votre avis dans les commentaires !

A bientôt pour la suite de mes aventures !

Marie