[LES-BAUX-DE-PROVENCE] : Carrières de lumières (Van Gogh)

Fin avril, nous nous sommes rendus aux carrières de lumières, situées dans le village des Baux-de-Provence, dans le département des Bouches-du-Rhône.

Histoire des carrières :
Les carrières de lumières se situent dans l’ancienne carrière des Grands Fonds, qui a ouvert ses portes au 17ème siècle, pour répondre à l’augmentation des besoins en pierre lors de l’industrialisation. Après la première guerre mondiale, la pierre est délaissée au profit d’autres matériaux. Cela conduira à sa fermeture en 1935. En 1959, sa seconde vie, artistique, commence : Jean Cocteau y tourne « Le testament d’Orphée ». De 1977 à 2011, Cathédrale d’images investit les lieux en proposant des spectacles audiovisuels. Depuis 2012, Culturespaces a repris la carrière et développé les expositions numériques immersives, avec la technologie AMIEX®.

Chaque année, de mars à janvier, une exposition est proposée, mettant en avant des peintres. Cette année, il s’agit de Van Gogh. Une deuxième projection est consacrée aux œuvres japonaises de peintres du mouvement artistique Ukiyo-e.


Van Gogh, la nuit étoilée.


Japon rêvé, images du monde flottant.


Informations pratiques :

* Billetterie : Je vous conseille de prendre vos places en amont, sur Internet. En effet, cela permet d’éviter de faire la queue (car vous aurez choisi le jour et l’heure de votre venue) et d’être sûr d’obtenir des billets, qui ne sont pas garantis les jours de forte affluence.

* Parking : Si vous vous y rendez en voiture, vous pourrez vous garer dans les parkings (payants) prévus autour du village ou dans celui de l’entrée des carrières (attention, il y a peu de place). Lors de notre venue, les parkings rencontrés n’offraient plus de place. Nous nous sommes donc garés, comme beaucoup d’autres touristes, en bord de route.


Mon avis :
J’ai vraiment beaucoup aimé cette expérience immersive. Certaines œuvres connues de Van Gogh que j’avais eu l’occasion d’admirer au musée Van Gogh d’Amsterdam, la fameuse Vague d’Hokusai et d’autres moins célèbres sont projetées et animées sur les différents murs, en musique.


Et ensuite …
* Cela m’a donné envie d’en voir davantage et je prévois d’assister aux intégrales des carrières proposées aux mois d’août et septembre. Cela permet de voir des projections des années précédentes : « Picasso et les maîtres espagnols » (2018), « Chagall, songes d’une nuit d’été » (2016) et « Klimt, un siècle d’or et de couleurs » (2014). De plus, j’en profiterai pour déambuler dans le village et découvrir les œuvres de Stefan Szczesny qui y sont installées.

* Culturespaces possède deux autres lieux qui vous permettront de vivre cette expérience :
L’Atelier des Lumières, dans une ancienne fonderie, à Paris
– Le Bunker des lumières, dans un ancien bunker de commandement, sous une colline à Jeju en Corée du Sud

A bientôt !
Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.