[PERPIGNAN] : Restaurant Les 3 journées

Coucou !

J’espère que vous allez bien. Je fais une petite pause dans le récit de mes aventures à Prague. Dimanche dernier, je suis allée à Perpignan à l’occasion du festival Visa pour l’image. Je vous en avais déjà parlé il y a deux ans et vous parlerai de cette édition dans un futur article :

Lire [PERPIGNAN] : Visa pour l’image 2014

Aujourd’hui, je viens partager une bonne adresse. Un peu avant 13 heures, quand on a commencé à avoir faim, on s’est baladé dans les rues à la recherche d’un restaurant. Le menu de Les 3 journées nous a attiré et on a décidé d’y aller.perpignan-les-3-journées

Premièrement, il se trouve sur une jolie petite place, au 26 rue des Trois Journées.perpignan-les-3-journées-place-1perpignan-les-3-journées-place-2

Le menu est assez réduit (2 entrées, 2 plats et 2 desserts) mais ce n’est pas gênant et cela assure la fraîcheur des produits. De plus, certains produits proviennent de l’agriculture biologique, ce que j’ai apprécié.

Je vais maintenant vous citer le menu de dimanche pour que vous puissiez avoir une idée de ce qui est proposé. En entrée, on pouvait choisir entre aubergine et poivrons rouges confits et galettes à la viande et aux légumes avec sauce de soja sucrée. En plat, il y avait une salade composée aux saveurs asiatiques avec du blanc de poulet fermier, des crudités, des vermicelles de riz et des herbes fraîches ou des gambas sauvages et du riz aux sésames. Pour le dessert, Panna cotta au coulis de figue-abricot ou salade de fruits frais avec du raisin, du melon, de la nectarine dans du nectar de pastèque étaient proposées.

J’ai choisi de prendre un plat, ainsi qu’un dessert, que vous voyez en photos ci-dessous.

perpignan-les-3-journées-plat-2
Plat : Gambas sauvages et du riz aux sésames
perpignan-les-3-journées-dessert
Dessert : Salade de fruits frais avec du raisin, du melon, de la nectarine dans du nectar de pastèque

J’ai également photographié une entrée et l’autre plat, choisis par ma mère, mon père ou ma grand-mère.

perpignan-les-3-journées-entrée
Entrée : Aubergine et poivrons rouges confits
perpignan-les-3-journées-plat-1
Plat : Salade composée aux saveurs asiatiques avec du blanc de poulet fermier, des crudités, des vermicelles de riz et des herbes fraîches

J’ai vraiment beaucoup aimé ce repas. J’ai trouvé la cuisine simple et en même temps originale, notamment le mélange entre les cuisines méditerranéenne et asiatique. De plus, les plats sont servis dans une vaisselle moderne, que j’ai vraiment appréciée.

Concernant les prix : la formule complète (entrée, plat, dessert) est à 17 euros, la formule entrée/plat ou plat/dessert est à 15 euros et le plat seul coûte 11 euros.

J’espère que cet article vous a plu et donné envie de tester cette bonne adresse. N’hésitez pas à laisser un commentaire pour me donner votre avis si vous y êtes allés ou si vous y allez à la suite de cet article.

A bientôt !

Marie

[PRAGUE – JOUR 2 – Deuxième partie] : Le château et la cathédrale Saint-Guy

Ahoj ! (« Salut » en tchèque)

J’espère que vous allez bien ! Aujourd’hui, je vous raconte la suite de ma deuxième journée à Prague. Si vous avez raté le début :

Lire [PRAGUE – JOUR 2 – Première partie] : La montée vers le château

Après la montée des rues Nerudova et Ke Hradu, nous arrivons enfin au sommet où une magnifique vue sur la ville nous attend.prague-vue-château-1prague-vue-château-2

On peut également apercevoir la Tour de Petřín (Petřínská rozhledna). Souvent comparée à la Tour Eiffel, elle a été construite pour l’exposition universelle de 1891. Avec une hauteur de 60 mètres, elle domine la ville. Nous irons la voir de plus près un autre jour.prague-tour-de-Petřín

On voit ensuite en face de nous, le Palais archiépiscopal (Arcibiskupský palác).prague-Palais-archiépiscopal-1 prague-Palais-archiépiscopal-2

Sur notre droite se trouve le château ! Deux belles statues surplombent le portail d’entrée.prague-entrée-château

Sous chacune d’elles, un garde veille à la sécurité.prague-château-garde

On passe cette première porte. On se retrouve dans une première cours. La porte Matthias (Matyášova brána) nous permet de rejoindre la seconde cours.prague-porte-matthias

On y voit la fontaine de Kohl (Kohlova kašna), prague-fontaine-de-Kohl-1 prague-fontaine-de-Kohl-2

et la Chapelle Sainte-Croix (Kaple svatého Kříže).prague-Chapelle-Sainte-Croix

On passe ensuite une autre porte et on arrive enfin devant la Cathédrale Saint-Guy (Katedrála svatého Víta). prague-cathédrale-st-guy-extérieur-1 prague-cathédrale-st-guy-extérieur-2

On peut entrer dans la cathédrale gratuitement. On a alors le droit de circuler dans le fond. On ne peut pas accéder à l’allée centrale mais on peut, en payant, se rendre dans les deux allées latérale.

Elle est immense et magnifique. prague-cathédrale-st-guy-intérieur-1 prague-cathédrale-st-guy-intérieur-2 prague-cathédrale-st-guy-intérieur-3 prague-cathédrale-st-guy-intérieur-4 prague-cathédrale-st-guy-intérieur-5

Tout autour de la cathédrale, on peut retrouver de magnifiques vitraux créés par Alfons Mucha, le célèbre artiste d’Art Nouveau. prague-cathédrale-st-guy-intérieur-vitrail-1 prague-cathédrale-st-guy-intérieur-vitrail-2 prague-cathédrale-st-guy-intérieur-vitrail-3

On ressort ensuite de la cathédrale gothique.prague-cathédrale-st-guy-extérieur-3

On décide d’en faire le tour afin d’avoir une vue d’ensemble. Sur le côté, on peut observer des gargouilles.prague-cathédrale-st-guy-gargouille

Derrière la cathédrale se trouve la charmante place Saint-George (náměstí U Svatého Jiří). Tout d’abord, on passe devant une maison datant de 1880, accueillant un café.prague-place-st-george-1 prague-place-st-george-2 prague-place-st-george-3

On voit ensuite la basilique Saint-Georges (Bazilika svatého Jiří) et prague-Basilique-Saint-Georges

la chapelle de Marie Thérèse d’Autriche.prague-marie-thérèse-d-autriche

On se retourne et on regarde la cathédrale vue de derrière.prague-cathédrale-st-guy-extérieur-4

On continue et on la voit de côté.  prague-cathédrale-st-guy-extérieur-5 prague-cathédrale-st-guy-extérieur-6

On prend ensuite un petit passage où un escalier nous permet de descendre dans le Jardin sur les Remparts (Zahrada Na valech)et d’avoir une vue sur la ville. prague-vue-jardin-sur-les-ramparts

On revient ensuite sur nos pas et on sort du château par la porte Nord sur la rue U Prašného mostu. On prend ensuite à gauche par la charmante rue Královská obora, qui longe le ruisseau Brusnice.prague-rue-Královská-obora-1 prague-rue-Královská-obora-2

On passe devant la nouvelle orangerie. Ce bâtiment est le plus récent du château royal. prague-orangerie

Sur la droite, en contrebas, on aperçoit un endroit entouré d’arches où poussent de nombreux figuiers. prague-figuiers-1prague-figuiers-2

On admire cette vue sur la ville avec notamment la Vltava et le Pont Charles. prague-vue-pont-charles-Chotkovy-sady

On se retrouve ensuite dans le parc Chotkovy (Chotkovy sady) dans lequel se trouve le monument dédié à Julius Zeyer, écrivain tchèque.prague-monument-Julius-Zeyer

Dans ce même parc, on croise plusieurs souches d’arbres sculptées et transformées en tables ou chaises.pargue-table-chainses-bois-chotkovy-sady

On traverse la Vltava par le pont Čechův (Čechův most).prague-Čechův-most

On finit la journée de visite en goûtant un trdelník. C’est une pâtisserie que l’on a repérée depuis le début de notre séjour. En effet, on a croisé de nombreuses personnes qui en mangeaient dans la rue et ça avait l’air appétissant. C’est une pâte enroulée et cuite autour d’une broche en bois, puis trempée dans du sucre. J’ai vu que l’on pouvait le manger nature, en tartinant l’intérieur de pâte à tartiner ou de confiture ou s’en servir comme d’un cornet et le remplir de glace. C’est cette dernière option que j’ai choisie. J’ai été un peu déçue par le goût. En effet, je trouve le trdelník un peu dur et sec. De plus, j’ai été surprise par la présence de cannelle. Je suis tout de même contente d’avoir découvert cette pâtisserie. prague-trdelník

Sur le chemin du retour, sur la Place de la Vieille-Ville (Staroměstské náměstí), j’aperçois une ligne, ainsi qu’une plaque sur le sol. Il s’agit d’un méridien. Quand les horloges n’existaient pas, il fallait trouver un moyen de se repérer dans le temps. Utiliser le soleil en est un.  C’est ainsi qu’avec cette ligne au sol et l’ombre de la colonne de Marian, on pouvait savoir quand il était midi.  Lorsque l’ombre atteignait le méridien, on considérait qu’il était midi.prague-méridien-Staroměstské-náměstí

Le récit de ma deuxième journée à Prague est désormais fini. J’espère que ce voyage virtuel vous plaît. N’hésitez pas à commenter pour donner votre avis ou partager votre expérience.

A bientôt !

Marie

[PRAGUE – JOUR 2 – Première partie] : La montée vers le château

Ahoj ! (« Salut » en tchèque)

J’espère que vous allez bien ! Aujourd’hui, je vous raconte ma journée du 15 juillet. C’est notre deuxième jour à Prague. Si vous avez raté le récit du premier jour :

Lire [PRAGUE – JOUR 1 – Matin] : Départ pour Prague et [PRAGUE – JOUR 1 – Après-midi] : le Pont Charles

Nous avons prévu d’aller au château et à la cathédrale Saint-Guy.

Pour s’y rendre, on passe tout d’abord par la rue Celetná.prague-Celetná-façade

On croise un magasin de marionnettes et on décide d’y entrer.prague-Celetná-marionnettes-1prague-Celetná-marionnettes-2

Il y a un manège de peluches que je décide de filmer :

On continue à marcher et on se retrouve sur la place de la Vieille-Ville (Staroměstské náměstí). On y trouve beaucoup d’artistes de rue.prague-place-de-la-vieille-ville-artiste-rue

De la place, on peut apercevoir l’Église de Notre-Dame de Týn (Chrám Matky Boží před Týnem).prague-Église-de-Notre-Dame-de-Týn

On va voir l’hôtel de ville. Sur sa façade se trouve une horloge astronomique. De 10  à 22 heures, aux heures fixes, une animation attire de nombreux curieux : deux fenêtres s’ouvrent et les 12 apôtres apparaissent un à un, le coq doré bat des ailes et le squelette (représentant la Mort) sonne la cloche. Je n’ai, ce jour-là, pas vu l’animation.prague-hôtel-de-ville-horloge-astronomique

A côté, on trouve l’office du tourisme prague-office-tourisme

et la maison à la minute (Dům U Minuty), où Franz Kafka a vécu. Les ornements sur la façade représentent des scènes bibliques et la vie à la Renaissance.prague-Dům-U-Minuty

On revient sur la place et on marche sur de magnifiques pavés noirs et blancs.prague-pavés

On passe devant l’Eglise Saint Nicolas (Chrám svatého Mikuláše).prague-Chrám-svatého-Mikuláše-1 prague-Chrám-svatého-Mikuláše-2

De la place fleurie où nous sommes, nous pouvons encore voir l’Église de Notre-Dame de Týn (Chrám Matky Boží před Týnem).prague-Église-de-Notre-Dame-de-Týn-2

On marche ensuite jusqu’à la Vltava, que l’on traverse. On va ensuite au bord de l’eau dans la rue Cihelná, d’où on peut admirer le Pont Charles prague-pont-charles-1 prague-pont-charles-2

et des cygnes.prague-cygne-1prague-cygne-2

On observe quelque temps cet homme en train de les nourrir. prague-cygnes

On continue notre balade par la rue U Lužického semináře. On découvre le parc Vojanovy sady, ainsi qu’une oeuvre faisant partie du projet d’expositions en plein air Sculpture Line. C’est Legs from water de Kurt Gebauer.prague-legs-from-water-kurt-gebauer

On sort du parc et on continue. On arrive ensuite sur une place. On voit une file d’attente devant une ruelle qui descend et on décide d’aller voir ce qu’il s’y trouve. On se dit qu’il y a sûrement une belle vue sur le Pont Charles d’en bas. Le passage est tellement petit, qu’un feu tricolore régule les montées et descentes. Arrivés en bas, nous nous faisons tous renvoyer. Il s’agit en fait de la terrasse d’un restaurant (le Čertovka). Ma mère et ma soeur ont eu l’occasion d’aller voir la vue et c’est, apparemment, très beau. Personnellement, je n’ai eu le temps de prendre que cette photo.prague-restaurant-Čertovka

On marche ensuite jusqu’à la rue Na Kampě, où, la veille, on avait vu une rambarde où les amoureux viennent y accrocher des cadenas.prague-Na-Kampě-1 prague-Na-Kampě-2-sous-pont-charles

On choisit ensuite un restaurant dans le Guide du Routard. En s’y rendant, on croise un combi Volkswagen. C’est mon rêve d’en avoir un et celui-ci est en excellent état !prague-Volkswagen-Combi

On mange à Konírna. Ma soeur et moi décidons de prendre un plat chacune et de le partager afin d’en goûter plusieurs. Nous choisissons une soupe : une goulache faite avec du boeuf, du paprika et des saucisses épicées, servie dans du pain et un plat végétarien : le risotto au sarrasin avec des légumes cuits à la vapeur, du parmesan et des feuilles de betteraves. Les deux plats sont délicieux ! Concernant les prix : la soupe coûte 185 couronnes tchèques, soit environ 6 euros 90 et le risotto est à 220 couronnes tchèques, soit environ 8 euros 20.prague-konirna-1 prague-konirna-2

Aux alentours du restaurant, on trouve de nombreuses ambassades, comme celle du Japon. On voit également passer quelques voitures d’ambassadeurs. prague-ambassade-japon

On va voir l’Église Notre-Dame-sous-la-Chaîne (Kostel Panny Marie pod řetězem).prague-église-Notre-Dame-sous-la-Chaîne

On revient au bout du Pont Charles et on avance dans la rue Mostecká. On se retrouve sur une place où l’on peut voir des tramways passer,prague-tramway

de jolies façades,prague-façade

et l’Église Saint-Nicolas de Malá Strana (Kostel sv. Mikuláše).prague-Église-Saint-Nicolas-de-Malá-Strana-1 prague-Église-Saint-Nicolas-de-Malá-Strana-2

On continue par la rue Nerudova. On croise l’Ambassade de Roumanie,prague-ambassade-roumanie-1 prague-ambassade-roumanie-2

avec ses magnifiques atlantes,prague-ambassade-roumanie-3

et celle d’Italie.prague-ambassade-italie-1 prague-ambassade-italie-2 prague-ambassade-italie-3

On passe ensuite devant le musée d’art contemporain Montanelli.musée-Montanelli-1

Juste à côté se trouve un passage avec un joli sol pavé.passage-vers-musée-Montanelli-2

On continue la montée vers le château.prague-montée-vers-château-1 prague-montée-vers-château-2

Cet article est désormais fini. Dans le prochain, je vous montrerai le château et la cathédrale Saint-Guy.

J’espère que ce voyage virtuel à Prague vous plaît ! N’hésitez pas à commenter l’article.

A bientôt pour la suite de mes aventures !

Marie