[PRAGUE – JOUR 2 – Deuxième partie] : Le château et la cathédrale Saint-Guy

Ahoj ! (« Salut » en tchèque)

J’espère que vous allez bien ! Aujourd’hui, je vous raconte la suite de ma deuxième journée à Prague. Si vous avez raté le début :

Lire [PRAGUE – JOUR 2 – Première partie] : La montée vers le château

Après la montée des rues Nerudova et Ke Hradu, nous arrivons enfin au sommet où une magnifique vue sur la ville nous attend.prague-vue-château-1prague-vue-château-2

On peut également apercevoir la Tour de Petřín (Petřínská rozhledna). Souvent comparée à la Tour Eiffel, elle a été construite pour l’exposition universelle de 1891. Avec une hauteur de 60 mètres, elle domine la ville. Nous irons la voir de plus près un autre jour.prague-tour-de-Petřín

On voit ensuite en face de nous, le Palais archiépiscopal (Arcibiskupský palác).prague-Palais-archiépiscopal-1 prague-Palais-archiépiscopal-2

Sur notre droite se trouve le château ! Deux belles statues surplombent le portail d’entrée.prague-entrée-château

Sous chacune d’elles, un garde veille à la sécurité.prague-château-garde

On passe cette première porte. On se retrouve dans une première cours. La porte Matthias (Matyášova brána) nous permet de rejoindre la seconde cours.prague-porte-matthias

On y voit la fontaine de Kohl (Kohlova kašna), prague-fontaine-de-Kohl-1 prague-fontaine-de-Kohl-2

et la Chapelle Sainte-Croix (Kaple svatého Kříže).prague-Chapelle-Sainte-Croix

On passe ensuite une autre porte et on arrive enfin devant la Cathédrale Saint-Guy (Katedrála svatého Víta). prague-cathédrale-st-guy-extérieur-1 prague-cathédrale-st-guy-extérieur-2

On peut entrer dans la cathédrale gratuitement. On a alors le droit de circuler dans le fond. On ne peut pas accéder à l’allée centrale mais on peut, en payant, se rendre dans les deux allées latérale.

Elle est immense et magnifique. prague-cathédrale-st-guy-intérieur-1 prague-cathédrale-st-guy-intérieur-2 prague-cathédrale-st-guy-intérieur-3 prague-cathédrale-st-guy-intérieur-4 prague-cathédrale-st-guy-intérieur-5

Tout autour de la cathédrale, on peut retrouver de magnifiques vitraux créés par Alfons Mucha, le célèbre artiste d’Art Nouveau. prague-cathédrale-st-guy-intérieur-vitrail-1 prague-cathédrale-st-guy-intérieur-vitrail-2 prague-cathédrale-st-guy-intérieur-vitrail-3

On ressort ensuite de la cathédrale gothique.prague-cathédrale-st-guy-extérieur-3

On décide d’en faire le tour afin d’avoir une vue d’ensemble. Sur le côté, on peut observer des gargouilles.prague-cathédrale-st-guy-gargouille

Derrière la cathédrale se trouve la charmante place Saint-George (náměstí U Svatého Jiří). Tout d’abord, on passe devant une maison datant de 1880, accueillant un café.prague-place-st-george-1 prague-place-st-george-2 prague-place-st-george-3

On voit ensuite la basilique Saint-Georges (Bazilika svatého Jiří) et prague-Basilique-Saint-Georges

la chapelle de Marie Thérèse d’Autriche.prague-marie-thérèse-d-autriche

On se retourne et on regarde la cathédrale vue de derrière.prague-cathédrale-st-guy-extérieur-4

On continue et on la voit de côté.  prague-cathédrale-st-guy-extérieur-5 prague-cathédrale-st-guy-extérieur-6

On prend ensuite un petit passage où un escalier nous permet de descendre dans le Jardin sur les Remparts (Zahrada Na valech)et d’avoir une vue sur la ville. prague-vue-jardin-sur-les-ramparts

On revient ensuite sur nos pas et on sort du château par la porte Nord sur la rue U Prašného mostu. On prend ensuite à gauche par la charmante rue Královská obora, qui longe le ruisseau Brusnice.prague-rue-Královská-obora-1 prague-rue-Královská-obora-2

On passe devant la nouvelle orangerie. Ce bâtiment est le plus récent du château royal. prague-orangerie

Sur la droite, en contrebas, on aperçoit un endroit entouré d’arches où poussent de nombreux figuiers. prague-figuiers-1prague-figuiers-2

On admire cette vue sur la ville avec notamment la Vltava et le Pont Charles. prague-vue-pont-charles-Chotkovy-sady

On se retrouve ensuite dans le parc Chotkovy (Chotkovy sady) dans lequel se trouve le monument dédié à Julius Zeyer, écrivain tchèque.prague-monument-Julius-Zeyer

Dans ce même parc, on croise plusieurs souches d’arbres sculptées et transformées en tables ou chaises.pargue-table-chainses-bois-chotkovy-sady

On traverse la Vltava par le pont Čechův (Čechův most).prague-Čechův-most

On finit la journée de visite en goûtant un trdelník. C’est une pâtisserie que l’on a repérée depuis le début de notre séjour. En effet, on a croisé de nombreuses personnes qui en mangeaient dans la rue et ça avait l’air appétissant. C’est une pâte enroulée et cuite autour d’une broche en bois, puis trempée dans du sucre. J’ai vu que l’on pouvait le manger nature, en tartinant l’intérieur de pâte à tartiner ou de confiture ou s’en servir comme d’un cornet et le remplir de glace. C’est cette dernière option que j’ai choisie. J’ai été un peu déçue par le goût. En effet, je trouve le trdelník un peu dur et sec. De plus, j’ai été surprise par la présence de cannelle. Je suis tout de même contente d’avoir découvert cette pâtisserie. prague-trdelník

Sur le chemin du retour, sur la Place de la Vieille-Ville (Staroměstské náměstí), j’aperçois une ligne, ainsi qu’une plaque sur le sol. Il s’agit d’un méridien. Quand les horloges n’existaient pas, il fallait trouver un moyen de se repérer dans le temps. Utiliser le soleil en est un.  C’est ainsi qu’avec cette ligne au sol et l’ombre de la colonne de Marian, on pouvait savoir quand il était midi.  Lorsque l’ombre atteignait le méridien, on considérait qu’il était midi.prague-méridien-Staroměstské-náměstí

Le récit de ma deuxième journée à Prague est désormais fini. J’espère que ce voyage virtuel vous plaît. N’hésitez pas à commenter pour donner votre avis ou partager votre expérience.

A bientôt !

Marie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *